La seconde vie de nos pneus

vendredi 13 avril 2018

Savez-vous que vous payez des frais 3$ sur chaque pneu neuf que vous achetez? Ces frais financent un programme de récupération des pneus hors d’usage, et permettent à tous les citoyens de s’en départir sans frais après leur utilisation.

Les pneus hors d’usage, lorsqu’ils ne sont pas récupérés, présentent de grands risques environnementaux, en contaminant l’eau, l’air et le sol. Les imposantes piles de vieux pneus constituent de grands risques d’incendie. Ces feux peuvent être d’une gravité importante puisque la combustion des pneus est difficile à stopper comme ils sont faits de dérivés de pétrole. De plus, l’eau stagnante qui s’y accumule lors de leur entreposage favorise l’incubation des moustiques. Dans les dépotoirs, en plus de se décomposer très lentement, ils occupent de l’espace important.

Pour éviter tous ces effets nocifs, il faut simplement les apporter chez un des récupérateurs inscrits au programme de récupération des pneus hors d’usage, dont Remorquage et Récupération St-Laurent. Chacun d’eux ira par la suite au remoulage, au recyclage ou à la valorisation énergétique selon leur état. En plus de protéger l’environnement, vous permettrez la création de nouveaux produits. À titre d’exemple, pensons aux dalles de patios, de pavées, aux tapis de caoutchouc et bien plus.

Au Québec, plus de 8 millions de pneus hors d’usage sont générés annuellement. Sur cette quantité, 85% sont maintenant récupéré. Malgré le bon taux de récupération, sur cette immense quantité générée, le simple 15% non récupérés représente 1.2 million de pneus enfouis par année au Québec seulement.

À votre changement de pneus, s’ils sont trop usés pour être repris pour la prochaine saison, pensez à vous en départir convenablement en venant les porter gratuitement chez Remorquage et Récupération St-Laurent. Ainsi, ils ne feront pas de dommage environnemental et ils pourront être transformés en d’autres produits.