Les matières organiques

vendredi 3 février 2017

Lors des dernières années, plusieurs villes et municipalités ont instauré la collecte des matières organiques. Si ce n’est pas encore le cas dans votre région, préparez-vous à ce que cela le soit prochainement. Entre temps, il est toujours possible de faire son propre compost chez soi. Afin de vous aider à y voir plus clair, un portrait global vous sera fait sur les activités de mise en valeur des matières organiques.

Pourquoi composter?

Plusieurs se demandent pourquoi devrait-on ajouter un tri supplémentaire à nos matières résiduelles? En quoi consiste la mise en valeur des matières putrescibles, et à quoi ça sert? Un grand nombre sont déjà convaincus des avantages de composter, mais un fort pourcentage de la population n’y croit toujours pas.

Tout d’abord, il est primordial de mentionner que 40% du contenu de notre poubelle peut être composté. Du coup, notre bac de déchets se vide presque de moitié! Finis les ennuis parce qu’il déborde, et ce, bien avant sa collecte prévue! Point de vue environnemental, il y a beaucoup d’avantages non négligeables.

Problèmes liés à l’enfouissement des matières organiques

Lorsqu’enfouies, les matières putrescibles sont loin d’être sans répercussion. Combiner aux pluies et à la neige, les résultats de la décomposition de ses matières en conditions d’enfouissement se propagent. Devenu acide, ce liquide peut dissoudre certains contaminants et terminer son chemin dans les plans d’eau. De plus, quand ces matières sont enfouies et compacter sans oxygène, elles génèrent du biogaz. Ce dernier contribue directement à l’effet de serre ayant un effet direct sur les changements climatiques.

En bref, en réduisant le volume de matières organiques voué à l’enfouissement, nous diminuons considérablement la contamination de l’eau et la pollution de l’air.

Activités de mise en valeur des matières organiques

Comment peut-on s’y prendre pour améliorer son empreinte environnementale? Dans un premier temps, il est possible de faire de l’herbicyclage. Le principe est simple, il s’agit de laisser le gazon tondu sur le sol. Il y a plusieurs avantages à cette action. Cela améliore la qualité de la pelouse puisque les résidus lui fournissent un engrais naturel et un important apport nutritif, et ils retiennent l’humidité diminuant ainsi les besoins en arrosage. Imaginez aussi tout le temps sauver en vous délaissant de cette tâche!

Par la suite, certaines villes offrent une à deux fois par année la collecte des résidus verts, soit les feuilles, les branches et l’herbe. Il s’agit encore ici d’une bonne méthode pour éviter l’enfouissement puisque ces résidus sont par la suite disposés de façon écoresponsable.

Pour terminer, vous êtes peut-être parmi les chanceux demeurant dans une des villes et municipalités offrant la collecte des matières organiques. Cela vous facilite grandement la tâche pour en faire la valorisation. Il est par contre important que vous vous informiez auprès de votre municipalité afin de connaitre le type de matières acceptées et rejetées. Si au contraire votre municipalité n’a pas encore instauré la collecte à trois voies, sachez que cela ne tardera pas. Par contre, il vous est aussi possible de faire votre propre  à la maison.

Comment faire son propre composte?

La première étape est de choisir un composteur qui convient à nos besoins et à notre espace. On le dépose par la suite directement sur la terre afin de bien drainer les liquides. Nous pouvons par la suite commencer! Grossièrement, il y a trois points importants à se rappeler : la variation des résidus, l’oxygène et l’humidité. Il vous faudra aussi on contenant, idéalement fermé hermétiquement, pour vos résidus de cuisine.

Afin de bien varier le contenu de son composteur, il faut alterner les résidus verts, comme les fruits et légumes, et les résidus bruns, comme les feuilles et les branches. On met un petit étage de vert pour un grand étage de brun. Plus la taille des résidus est petite, plus le compostage se fera rapidement. Ne vous en faites pas, une liste plus détaillée se retrouve à la fin de l’article!

On doit également s’assurer que notre compost ne manque pas d’eau et d’air. Toutes les deux semaines environ, il est nécessaire de le mélanger grâce à un aérateur, et de vérifier son taux d’humidité. S’il parait sec, il est signe qu’on doit l’arroser, mais si au contraire il a l’aspect d’une éponge humide, son taux d’humidité est idéal.

En moyenne, le temps de décomposition est d’environ 1 an. Par la suite, le composte fabriqué peut servir comme engrais pour votre jardin et votre gazon. Il y a de nombreux avantages à son utilisation, dont l’amélioration de la qualité des sols.

Les principaux freins au compostage

Plusieurs ne sont toujours pas convaincus par le compostage, et ce, pour diverses raisons : la peur des mauvaises odeurs, des vermines, le temps nécessaire pour son entretien, etc. Par contre, sachez que votre compost ne devrait jamais dégager d’odeurs nauséabondes. Ces dernières sont au contraire le signe d’un problème. Deux principales raisons peuvent l’expliquer : soit de « mauvais » résidus ont été mis dans le composteur, ou soit que le compost est trop humide. Dans le deuxième cas, il faut prendre le temps de bien l’aérer, et d’ajouter des résidus bruns pour l’assécher. La présence de rongeurs est aussi causée par la présence de résidus de table non admissibles au compost.

En espérant avoir pu vous aider à mettre en valeur les matières organiques, voici en terminant la liste des principaux résidus à mettre et à éviter dans son compost.

Matières acceptées :

Les verts

Fruits

Légumes

Plantes et fleurs non séchées

Marc et filtres de café

Sachet de thé

Coquilles d’œufs

Pain

Pâtes

Gazon frais

Les bruns

Feuilles mortes

Plantes séchées

Branches coupées et brindilles

Gazon sec

Céréales

Copeaux de bois

Foin

Papier journal

Carton

Essuie-tout

Matières non acceptées :

Mauvaises herbes

Viande

Os

Poisson et arêtes

Produits laitiers

Huiles et autres gras

Cendre

Litière à chats

Sources :

https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/sites/default/files/documents/Fiche-info-matieres-organiques.pdf

http://www.ecopatrouille.org/fr/compostage_43/

http://www.compostage.info/index.php