La récupération, ça donne quoi?

lundi 13 juillet 2015

La récupération fait partie de notre quotidien depuis déjà plusieurs années. Pour la plupart d’entre nous, le recyclage va de soi, mais pour d’autres, l’impact réel sur l’environnement demeure nébuleux. Pourtant, jusqu’à 85 % des matières résiduelles peuvent être réutilisées, recyclées ou valorisées. Les citoyens doivent être sensibilisés aux bienfaits du recyclage, car ils constituent le premier maillon de cette chaîne.

L’effet principal de la récupération sur l’environnement est de diminuer de façon très significative la pollution occasionnée par l’enfouissement des déchets. En faisant un tri efficace des matières résiduelles, nous contribuons activement au développement durable.

Une fois les matières récupérées, une quantité étonnante de produits peuvent être créés à partir de celles-ci. Ainsi, au lieu d’utiliser des ressources naturelles pour fabriquer les produits, nous utilisons les matières provenant de nos déchets lors de la production.

Voici quelques exemples pour chaque catégorie de produit :

Grâce au papier fin, nous pouvons fabriquer du papier hygiénique à 100 % recyclé, du carton plat et ondulé et du papier à usages domestiques tel que le papier blanc.

Le papier journal peut servir à fabriquer des contenants en pâte moulée comme les boîtes à œufs, de la litière pour les animaux, des cartons plats pour les boites alimentaires et du nouveau papier journal.

Le carton récupéré sert à produire des boites de carton ondulé et certains matériaux de construction.

Les plastiques peuvent se transformer en sacs à magasinage et à rebuts, en meubles de jardin, en jouets ainsi qu’une multitude d’autres produits.

Finalement, l’aluminium récupéré est utilisé pour produire des canettes, du papier d’emballage et des pièces d’automobile.