Les étapes du recyclage

mercredi 14 juin 2017

Tout le monde n’accorde pas la même importance au recyclage. Certains n’en dérogent jamais et trient chaque matière en les lavant soigneusement. Tandis que d’autres croient que ça ne sert à rien, ou ne se donnent tout simplement pas la peine de séparer leurs matières résiduelles. La négligence des derniers est souvent dû au fait qu’ils ne savent pas ce qui se passe réellement avec ce qu’ils mettent dans leur bac bleu. Pourtant, chacune des étapes est d’une grande importance afin de recycler convenablement les matières, de l’achat du produit à la valorisation finale. En voici une brève description pour chacune d’entre elles.

À la base de la chaine, nous retrouvons l’achat du produit qui sera, lui-même ou son emballage, par la suite recyclé. Vous êtes-vous déjà questionné à ce sujet lorsque vous étiez à l’épicerie ou à la pharmacie? Est-ce que vous optez pour des produits dont l’emballage peut être recyclable ou réutilisable plutôt que celui qui ira directement aux déchets? Développer ces réflexes et faire ces choix judicieux nous aide à réduire considérablement notre quantité de déchets, et augmenter notre taux de récupération. Une fois utilisé, les emballages souillés doivent être rapidement lavées, sans quoi, ils ne pourront être recyclés. Lorsque vous séparez vos matières recyclables de vos déchets, n’hésitez pas à vous référer à la liste des matières acceptées par votre municipalité. Après quelques vérifications, cela deviendra un automatisme.

Après avoir séparé les matières recyclables de vos déchets vient la collecte porte-à-porte. Le contenu de votre bac bleu est par la suite acheminé dans un centre de tri comme le Centre de tri Bouffard de Mont-Joli. Accueillies pêle-mêle, le tout doit être séparé en catégorie. Une partie de cette étape est faite mécaniquement, mais la majorité est faite manuellement par des trieurs. Voici grosso modo, en quoi cela consiste à nos installations.

Les camions effectuant la collecte vident d’abord les matières dans un entrepôt. Elles sont placées graduellement sur un convoyeur d’alimentation grâce à une chargeuse. Les matières commencent à être triées sur la table de prétri. Des employés y retirent celles trop encombrantes pouvant nuire aux autres étapes du processus et ouvrent les sacs de plastique. C’est ici qu’on découvre une multitude de « matières orphelines » parfois très étonnantes. Parmi les plus inusités, nous y retrouvons des carcasses d’animaux, des fils électriques, des cordes à linge, des bicyclettes, des batteries automobiles, des galons de peinture et autres. Plusieurs ménages refusent de jeter ce qu’ils croient encore bon et se tournent alors vers le recyclage. Ce réflexe engendre par contre des coûts supplémentaires et un surplus de travail pour les trieurs. Pour ces raisons, il ne faut pas hésiter à consulter le site de Recyc-Québec, et à lire notre article « Déménagement ou grand ménage… Comment jeter intelligemment? »

Suite au prétri, les matières passent dans un séparateur à carton, où les morceaux de grandes tailles sont retirés automatiquement. Le restant ira dans un séparateur balistique pour diviser le 2D du 3D. Dans le 2D, on y retrouve tout ce qui est plat comme du carton, du papier, et parmi le 3D, on y retrouve tous les contenants, mais aussi tout ce qui est plus épais comme des livres. De cette division, les matières sont acheminées sur deux tables de tri distinctes. Des trieurs les séparent par la suite par type de matière (papier, plastique, carton, etc.), et retirent les déchets. En fin de ligne des 3D, un séparateur magnétique retire les cannes des conserves et autres.

L’ensemble des matières séparées s’accumule dans des réserves. Lorsque ces dernières sont pleines, elles sont pressées en ballots. Ce sont ces ballots qui sont finalement acheminés chez les recycleurs pour créer de nouveaux produits.

Pour avoir une idée des produits créés à partir des matières que vous recyclez à votre domicile, vous pouvez consulter ce lien