L’effet des déchets dans la nature

mercredi 3 juin 2015

Connaissez-vous l’impact réel des déchets dans la nature? Tout dépendant du type de matériau, de son épaisseur et des conditions climatiques, le temps de décomposition de certains déchets peut être extrêmement long. Par exemple, une bouteille de verre peut prendre 4000 ans à se décomposer.

Les déchets engendrent de sérieux dangers pour la faune et la flore. À titre d’exemple, un incendie peut être causé par l’effet loupe sur un morceau de verre, ou de petits mammifères peuvent se coincer dans les bouteilles. Les substances à l’intérieur des piles sont aussi un risque pour la santé en contaminant les nappes phréatiques.

Dans les sites d’enfouissement, le mélange pêle-mêle des déchets et leur compression entrainent une décomposition anaérobique des matières organiques, un phénomène qui produit du lixiviat et du biogaz. S’écoulant directement dans les lacs et les rivières, le lixiviat peut entrainer de réels dommages à la faune et la flore et intoxiquer les animaux qui s’y abreuvent. Bien que les lieux d’enfouissement répondent à des critères d’étanchéité afin d’éviter la contamination du sol et des eaux, les fuites dans l’environnement sont malheureusement inévitables.

Pour toutes ces raisons, il est important de pratiquer une gestion efficace de nos déchets. Grâce à la récupération des matières recyclables et à la valorisation des matières organiques, nous pouvons diminuer significativement le volume de matières enfouies, et ainsi réduire les effets néfastes pour l’environnement.

En plus de réduire la quantité de déchets destinés à l’enfouissement, le recyclage permet de diminuer l’utilisation des ressources naturelles pour la fabrication de différents produits. Ainsi, une tonne de carton recyclé fait économiser 2500 kg de bois, chaque feuille de papier recyclé fait économiser 1 litre d’eau, et 700 kg de pétrole brut est économisé pour chaque 1000 kg de matière de plastique.